Attaques de Ouallam et Mangaizé au Niger : Les assaillants seraient venus du Mali voisin à bord de motos

prison-ete-ouverte-commando-permettant

Le bilan des attaques qui ont visé, tôt, ce matin, la prison civile de Ouallam et une patrouille des Forces de défense et de sécurité pourrait s’alourdir d’ici les prochaines heures. Le bilan définitif n’a pas été encore été définitivement établi mais selon nos informations, au moins 5 policiers, 1 gendarme et 3 gardes ont déjà perdu la vie dans l’attaque de Mangaizé.

La situation reste encore confuse mais en attendant les explications du gouvernement, il apparait clairement que quelque chose n’a pas véritablement fonctionné dans le dispositif sécuritaire mis en place pour faire face aux menaces sécuritaires dans notre pays.

C’est en effet vers 22 heures que les assaillants, pour la majorité des peuls, ont traversé la frontière en provenance du Mali et en passant par la zone de Yassan dans la région de Tillabéry.

Ils étaient arrivés à bord d’une soixantaine de moto. Les attaques ont eu lieu vers 5h du matin, ce qui soulève des interrogations sur la facilité avec laquelle ils sont parvenus jusqu’à Ouallam où leur objectif était visiblement de libérer certains de leurs membres incarcérés dans la prison de la ville. La riposte a été engagée et l’aviation s’est déjà mise en action.

Toutefois, on ignore si les auteurs de ces attaques ont déjà franchit la frontière c'est-à-dire ont regagné leurs bases. Les prochaines heures apporteront certainement plus de détails sur ce qui s’est véritablement passé.

A.      A.Y. Barma

Actuniger.com

 

Lecture en fond

 

La Presse en Guinée

  • La lance
  • Le Lynx
  • Le Défi
  • L'Enqueteur
  • Le Diplomate
  • Horoya
  • L'Observateur
  • Le Populaire
  • Sud Economie

Les-Afriques300

 

JA2807-2808big

NA49

                                                                                                                    Copyright © 2014 - Sadakadji. All Rights Reserved. Designed by K&M media group