Présidentielle 2015 : Sadakadji dévoile sous peu le nom de son parti

sadakadji bibliotheque1

Les uns soutenaient mordicus qu'il finira par jeter l'éponge avant les joutes électorales. Les autres étaient convaincus qu'il n'aura jamais d'agrément délivré par les services du ministère de l'Intérieur qui viendra constater que son parti politique est "légalement constitué". D'autres enfin, le regardaient de haut et le traitaient d'illuminé ou d'épiphénomène. 

Au finish, le Président Sadakadji Diallo a pris tout le monde de court. Le leader de la troisième voie pour une "Guinée émergente" va officiellement dévoiler le nom de sa formation politique sous peu. Ce sera une très grande surprise pour nombre d'observateurs de la vie politique guinéenne. 

A seulement quinze (15) mois du premier tour de la présidentielle fixée théoriquement au dimanche 25 octobre 2015, l'investisseur des marchés financiers émergents, installé depuis quatre ans au Sénégal, prépare quotidiennement et minutieusement la grande bataille de l'année prochaine. 

Pour rappel, il y a quelques jours à Dakar, il avait réuni autour de sa personne, un aréopage d'émigrés, de militants, de communicants et de hauts cadres à l'effet d'affiner sa stratégie d'une part, et de peaufiner son plan de retour à Conakry, d'autre part. Cet opposant de conscience qui vit un "exil forcé" se dit fin prêt pour une entrée fracassante dans le jeu politique et électoral. Il vient de parapher les derniers documents pour son mouvement politique.

Partant du principe que la devise de la République de Guinée - bien connue de tout - est : travail, justice et solidarité, l'opérateur économique de renom se dit très attaché à la "solidarité" qui renvoie directement à son sobriquet "Sadakadji", Amadou Oury Diallo à l'état civil. Tout porte à croire que la lettre "S" figurera dans l'appellation de ce parti. Est-ce un parti de plus ? Ou un parti déjà existant ? Ou encore une coalition de partis ? Tout se saura très bientôt, affirme-t-on dans son staff. "Notre formation politique est complètement en phase avec les dispositions de la Charte fondamentale qui dispose en son article 3 : "les partis politiques concourent à l'éducation politique des citoyens, à l’animation de la vie politique et à l'expression du suffrage. Ils présentent seuls les candidats aux élections nationales.

Ils doivent être implantés sur l'ensemble du territoire national. Ils ne doivent pas s'identifier à une race, une ethnie, une religion ou une région. Ils doivent également respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie, l'intégrité du territoire et l'ordre public". Tout est dit.

Sadakadji.com

 

Lecture en fond

 

La Presse en Guinée

  • La lance
  • Le Lynx
  • Le Défi
  • L'Enqueteur
  • Le Diplomate
  • Horoya
  • L'Observateur
  • Le Populaire
  • Sud Economie

Les-Afriques300

 

JA2807-2808big

NA49

                                                                                                                    Copyright © 2014 - Sadakadji. All Rights Reserved. Designed by K&M media group